Quand faut-il passer votre stage de récupération de points ?

Les conducteurs sont alors sensibilisés sur : 

  • Les dangers de la route en cas de conduite en état d’ivresse ou sous l’effet de stupéfiants.
  • Le comportement à adopter au volant dans certains cas. 
  • La prévention des risques.  

Mais, quand faut-il passer votre stage de récupération de points ?

Quand faut-il passer votre stage de récupération de points ?

Pourquoi faut-il passer votre stage de récupération de points ?

Si vous avez commis une ou plusieurs infractions occasionnant un retrait de point sur votre permis de conduire, vous pouvez soit attendre la restitution automatique sous conditions de votre solde initial au bout d’un délai prédéfini, soit passer un stage de récupération de points qui vous permet de retrouver jusqu’à 4 points perdus.

Passer le stage volontairement

Le stage de sensibilisation à la sécurité routière dans un centre agréé peut être effectué à tout moment volontairement une fois par an, et vous pouvez aussi le passer pour empêcher l’invalidité de votre permis de conduire datant de plus de 3 ans.

Étude de cas

Prenons l’exemple suivant : « Vous disposez de 3 points sur votre solde de permis, mais vous venez de commettre une infraction qui vous coûtera ces 3 points restants, qu’allez-vous faire ? »

La première chose est d’empêcher que le retrait de points ne soit effectif, soit en refusant de payer l’amende associée ou en contestant ce retrait, ce qui permet de gagner du temps. Ensuite, contactez le centre le plus proche de chez vous et inscrivez-vous pour une session de 2 jours d’un total de 14 heures.

Dès le lendemain de la fin de votre stage, vous récupérez 4 points sur votre solde de permis et votre dossier est à jour auprès du fichier national des permis de conduire du ministère de l’Intérieur. 

Donc, même si vous perdez les 3 points, vous aurez 1 point sur votre compte empêchant de recevoir la lettre de notification d’invalidité de référence 48SI, et ainsi, vous sauvez votre permis.

Suivre la formation obligatoirement

Cependant, dans d’autres cas, le stage devient obligatoire :

  • Si un conducteur en période probatoire commet une infraction valant 3 points ou plus sur son permis, il est dans l’obligation de passer un stage de récupération de points. Le ministère de l’Intérieur lui adressera une lettre sous référence 48N pour le notifier du nombre de points retirés, mais aussi de l’obligation du stage.
  • Le procureur de la République peut imposer à un conducteur de passer un stage en exécution d’une peine complémentaire ou en alternative d’une poursuite judiciaire. Dans ces deux cas, aucun point ne sera récupéré à l’issue du stage.

Qu’arrivera-t-il si vous ne passez pas de stage de récupérations de points ?

Dans le cas volontaire, il n’y a aucun risque encouru. Par contre, si votre solde est inférieur à 8 points, vous mettez en péril la validité de votre permis de conduire.

Mais, si vous étiez obligé de passer le stage, votre refus est passible d’une amende, d’une suspension de permis et d’un emprisonnement.